En ces temps d’errance mémorielle, et pour commémorer la mort de Robert Faurisson, moi aussi, j’ai révisionné l’histoire

Puisque tous réécrivent l’histoire
Puisqu’il s’en donnent tous à cœur joie
Faurisson, Sarko, Edouard
Je me suis dit pourquoi pas moi
Grace à des recherches exemplaires
Voici une version inédite
J’vais vous conter à ma manière
L’histoire de France que l’on mérite

Nos ancêtres ont fondé la gaule
Animé de bonne intention
C’est eux qui ont, c’est assez drôle
Inventé le passage piéton
Seulement ils étaient réfractaire
A traversés la rue, ces cuistres
Profitant d’être allocataire
Ils préféraient se prendre une cuite

Heureusement que les Romains
Ont fini par les mettre aux pas
Ils ont construit l’quartier latin
Et un métro à Alésia
Il y eu une croissance du tonnerre
Rien que dit penser ça m’excite
Car en ce temps là Jupiter
Était dans une forme olympique

Mais après ça se corse un peu
C’est le règne des roi feignants
Car en congé un jour sur deux
En RTT le rest’ du temps
Ils étaient pire qu’des fonctionnaires
A cause d’eux la France périclite
Grâce à Charlemagne en colère
on évita d’peu Soixante Huit

Passons à la mort de Louis XIII
Parce que je n’ai pas toute la nuit
Vint le Roi Soleil très à l’aise
Qui aimait Versaille et Neuilly
Y avait des clash de mousquetaires
Pire qu’entre Booba et Kaaris
Sûr qu’à l’époque ça devait faire
Un max d’audience sur C8

Louis XVI et la révolution
Je préfère ne pas en parler
ça m’plonge dans la consternation
A ce point, ce manque de respect
Donner l’pouvoir aux prolétaires
C’est d’une conne’rie sans limite
Heureusement que Robespierre
A changé d’idée très vite

Enfin La gloire de la nation
Cui qui mérite tant de bravo
C’est le petit Napoléon
Le champion de Waterpolo
Qui de défaites ne connut guère
A part peut être celle d’Austerlitz
Qu’inventa la poire belle Hélène
Que l’on sert en dessert au Ritz

C’est à la fin du dix-neuvième
Que l’on commence à rigoler
Prémisse du travail à la chaine
Voilà ce que j’appelle progrès
Les profits deviennent légendaires
Faramineux, cosmopolite
Que l’on grignote sur les salaires
Et Marx n’est rien qu’un hypocrite

Je ne peux pas vous laisser dire
Que le vingtième fut mortifère
Deux guerre mondiale, c’est pas si pire
Et c’était bon pour les affaires
Les gens d’aujourd’hui exagère
Le réchauffement climatique
Y a que les écolos venèrs
qui croit au chambre a gaz de schiste

Que cesse enfin les algarades
Contre l’histoire, crénom de nom
Porté par des idées détestables
qui ne veulent pas dire leur nom
Seulement si on les laisse faire
Ces tartuffes pseudos scientifique
On va revivre à leur manière
Cette histoire de France limite

On va revivre à leur manière
Cette histoire de France maudite

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s